Travail Détaché et dumping social

On entend par « travailleur détaché » tout salarié qui, pendant une période limitée dans le temps, exécute son travail sur le territoire d’un État-membre autre que l’État sur le territoire duquel il travaille habituellement.

On peut être « travailleur détaché » dans un autre pays de l’UE pour des raisons diverses, notamment parce que l’on manque de telle ou telle compétence dans le pays en question. Les « travailleurs détachés » ne sont donc pas nécessairement des ouvriers sous-payés ou des salariés sans qualification. Il y a d’ailleurs des « travailleurs détachés » allemands en France, français en Allemagne, au Luxembourg, en Finlande, etc. et cela alors que les coûts salariaux français sont supérieurs à ceux des salariés locaux. Un ingénieur français allant mener une mission d’expertise sur une centrale nucléaire finlandaise sera ainsi un « travailleur détaché », au même titre qu’un chauffeur poids lourd roumain travaillant en Espagne.

Cependant, l’une des conditions essentielles d’emploi de ces « travailleurs détachés » est que le salaire minimal du pays d’accueil soit respecté, mais que les cotisations sociales soient payées dans – et aux taux – du pays d’origine.

C’est ce dernier aspect qui représente un intérêt pour certains, et un gros problème pour d’autres, et qui constitue le cœur du problème des « travailleurs détachés ».

Vidéo Youtube :

Travail détaché : opérations escargot des routiers dans plusieurs régions
https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/travail-detache-operations-escargot-des-routiers-dans-plusieurs-regions-1511247062

Dossier sur le Travail détaché
https://www.upr.fr/actualite/france/macron-piege-question-travailleurs-detaches-cette-question-revele-schizophrenie-dirigeants-europeistes-francais

Chine : des lycéennes travailleraient onze heures par jour pour produire l’iPhone X
http://www.20minutes.fr/monde/2174039-20171122-chine-lyceennes-travailleraient-onze-heures-jour-produire-iphone-x

Laisser un commentaire