Évolution de la pauvreté dans les Yvelines

En 2016, le Secours catholique des Yvelines a accueilli 26 000 personnes dont 14 000 enfants.

La part des familles monoparentales progresse, .mais il y a aussi des familles avec enfants et c’était assez peu le cas il y a dix ans.

La situation alimentaire se dégrade, et les demandes ont augmenté de 5% en 5 ans.

Chaque soir, 5 000 personnes dorment à l’hôtel dans les Yvelines « dont 50 % » d’enfants.

Des hôtels Formule 1 ont été rachetés par la Caisse des dépôts pour que les chambres soient équipées de kitchenette.

Source : Actu 78 (30 Novembre 2017)

Notre appartenance à l’Union Européenne est largement responsable de l’augmentation de la pauvreté.

L’article 63 du TFUE interdit le contrôle des capitaux et donc favorise l’évasion fiscale (80 milliards par an)  , le dumping fiscal des pays tels que l’Irlande,  les délocalisations et nous met en concurrence frontale avec des pays qui n’ont pas les mêmes normes sociales ou environnementales.

La directive des travailleurs détachés met en concurrence sur le sol français les travailleurs français avec les travailleurs de pays pratiquant le dumping social. Cela concerne plus de 500 000 emplois en augmentation constante chaque année.

Selon le FMI, l’euro est une monnaie surévaluée pour l’économie Française et pénalise la compétitivité de nos entreprises à l’export. La perte de notre souveraineté monétaire nous empêche de recourir à des outils comme la dévaluation de la monnaie ou la simple dépréciation et nous oblige à faire de la dévaluation salariale. Le rôle de la Banque Centrale Européenne, est de lutter contre l’inflation et non contre la chômage synonyme de pauvreté.

Les promesses des Européistes n’ont pas été tenues. L’Euro était censé nous apporter richesse et prospérité. Le graphique suivant montre que l’augmentation de la pauvreté en France est concomitante avec l’arrivée de l’euro.

Enfin, l’article 106 du TFUE nous force à détruire nos services publics au nom de la sacro sainte libre concurrence et donc va dégrader l’accès aux soins, l’accès à l’éducation et autres services publics qui vont impacter les plus défavorisés.

Afin de lutter efficacement contre la pauvreté, il est donc nécessaire de s’attaquer aux racines du mal et sortir de l’UE et de l’Euro.

Laisser un commentaire