Touche pas à mon compteur : les anti Linky de Rambouillet montent au créneau

Un nouveau collectif anti Linky qui vient de naître à Rambouillet. Il dénonce le manque d’information, les risques potentiels sur la santé et les problèmes liés aux données personnelles. Le collectif regrette que le maire n’ait pas mis ce sujet à l’ordre du jour du conseil.

Source : 78actu (22 décembre)

La privatisation des fournisseurs d’électricité et de gaz, l’ouverture du marché de détail de l’électricité ainsi que l’abandon des tarifs réglementés du gaz sont imposés par l’Union Européenne.

Ces évolutions forcées  impliquent une décentralisation du système de production. La connaissance des données des consommations personnelles devient alors un élément décisif dans ce nouveau marché.

Les compteurs Linky rentrent donc dans la problématique du Big Data (l’échange de volumes importants de données) dont les dérives évidentes concernent la récupération et l’utilisation de données personnelles et notamment la faiblesse de protection de la vie privée des utilisateurs.

Le programme de l’UPR prévoit :

L’arrêt des privatisations des entreprises du secteur public, et la renationalisation d’EDF et GDF. En effet, il est inadmissible que les ressources naturelles nationales, et notamment, la production, le transport et la distribution de l’Énergie tombe entre les mains du secteur privé, alors que ces entreprises font partie de l’héritage direct du CNR de 1944 et auxquelles les Français sont attachés. L’Énergie et les réseaux d’exploitation qui lui sont associés doivent demeurer une compétence exclusive de l’Etat.

La protection des données de la vie privée des citoyens.

 

Laisser un commentaire