Grand Débat National Phase 1 : Les maires

image_pdfimage_print

Les manifestations des gilets jaunes ont débuté le 17 novembre 2018. Elles sont à l’origine du grand débat national promis mi-décembre par le gouvernement.

Suivant la gazette, https://www.lagazettedescommunes.com/598633/les-contours-du-grand-debat-national-se-precisent/, le grand débat national se déroulera en deux phases :

  • Première phase autour des maires jusqu’au 15 janvier 2019
  • Seconde phase autour des citoyens de mi-janvier à mi-mars 2019 mais sur quatre thèmes uniquement définis par le premier ministre : « transition écologique », « fiscalité », « services publics » et « citoyenneté ».  !

Alors que nous achevons la rédaction de cet article, le gouvernement a diffusé sur son site les modalités de la phase 2 du grand débat national https://www.gouvernement.fr/le-grand-debat-national. Sous les quatre thèmes est inscrit : « Les organisateurs de débats locaux ont la liberté de choisir tout autre thème qui leur semble pertinent. » De son côté, la CNDP -Commission Nationale du Débat Public- n’a pas encore diffusé l’organisation alors qu’elle était censée l’organiser. Il semblerait que ce soit le gouvernement et non la CNDP qui soit aux manettes.

 

Dans la première phase, il s’agit pour les maires de recueillir et de « faire remonter leurs échanges avec les administrés ».

Il n’est toutefois pas précisé comment les maires échangent avec leurs administrés, ni comment les maires informeront leurs administrés des remontées effectuées auprès de la CNDP.

Un de nos adhérents, Frédéric, nous a signalé l’existence d’un cahier de doléances en mairie. Renseignements pris, il ne s’agit pas d’une initiative du gouvernement ou de la CNDP, mais d’une initiative du 8 décembre 2018 de l’AMRF Association des Maires Ruraux de France http://www.amrf.fr/ demandant aux communes rurales qui le souhaitent de mettre à disposition de leurs administrés des cahiers de doléances.

Laurence, une adhérente, s’est déplacée à sa mairie de Houilles pour vérifier l’existence de ce cahier. Elle nous raconte : « Je me suis rendue le mercredi 26 décembre 2018 vers 16h à la mairie de Houilles. J’ai demandé à la personne de l’accueil s’il y avait un cahier de doléances. Sa réponse a été qu’il n’y en avait pas, que ce n’était pas obligatoire, toutefois que plusieurs personnes lui avaient déjà fait cette requête, mais pour finir que ce cahier n’était pas envisagé par la mairie puisque non-obligatoire. »

Dans ces conditions, que sont ces fameux échanges du maire avec les administrés ? Comment pourrons-nous nous assurer que le maire ne remonte pas ce que lui et certains administrés veulent et pas tous ses administrés ? Il y a un trou béant dans la raquette démocratie !

Aussi, il importe que tous les adhérents de la délégation des Yvelines, et plus généralement tous les citoyens, se dirigent en mairie de préférence à plusieurs pour :

  • Exiger un cahier de doléances pour y consigner leurs attentes et aussi les thèmes qu’ils souhaitent aborder pendant la seconde phase du grand débat, sans se restreindre aux quatre thèmes imposés par le gouvernement et les grands médias. La question de notre appartenance à l’UE devrait être un thème à part entière !
  • Exiger que les remontées effectuées par les maires soient rendues publiques pour que tous leurs administrés en aient connaissance.

1 Commentaire

  1. pb

    Seule correction : 5è paragraphe :
    relecture :
    -Il n’est toutefois pas préciser = précisé

    Suggestion : lors du premier emploi du sigle CNDP, en donner la signification.

    Sur le fond, je ne comprends pas bien ce qui distingue les 2 phases et ce que recouvrent les expressions « autour des maires » et « autour des citoyens » alors qu’il est dit que la première phase se clôt le 15/1 par la remontée des avis recueillis auprès des citoyens…

Laisser un commentaire