Laurent COCHETON candidat UPR dans la 11ème circonscription des Yvelines

Élections législatives partielles des 20 et 27 septembre
2020

Laurent COCHETON candidat UPR dans la 11ème
circonscription des Yvelines

Laurent COCHETON, gérant de société âgé de 60 ans, sera officiellement
le candidat de l’Union Populaire Républicaine aux prochaines élections législatives
partielles de la 11ème circonscription des Yvelines.  Ces élections font suite à la démission de la
députée Nadia HAI suite à sa promotion début juillet au sein du gouvernement de
Jean CASTEX. Pour ce scrutin, le candidat originaire de Fontenay-le-Fleury sera
accompagné de son suppléant Jonathan BOUILLONNEC, ingénieur et docteur en
science des matériaux de 33 ans.

Cette circonscription des Yvelines regroupe sept communes
(Bois-d’Arcy, Elancourt, Fontenay-le-Fleury, La Verrière, Le
Mesnil-Saint-Denis, Saint-Cyr-l’Ecole, Trappes) et recense près de 70 000
inscrits.

Ayant une forte volonté de s’investir auprès de ses
concitoyens et tenant à offrir une alternative nouvelle pour porter la voix du
nombre croissant d’Yvelinois favorables à une reprise en main de la
souveraineté nationale et populaire, Laurent COCHETON n’a jamais participé à
une élection à un mandat d’élu public avant l’année 2020. Il a récemment participé
aux élections municipales lors desquelles il a obtenu 11,76 % des suffrages
dans la commune de Saint-Arnoult-en-Yvelines.

Laurent COCHETON souhaite notamment porter à l’Assemblée
Nationale la nécessité de bien mieux impliquer les citoyens dans les prises de
décisions importantes par une démocratie plus directe. Il s’engage ainsi à
défendre une proposition de révision constitutionnelle
qui oeuvrera à simplifier et à assouplir les conditions très contraignantes du
Référendum d’Initiative Partagée
(RIP) défini à l’article 11 de la
Constitution Français de la 5ème République. Il proposera un quorum
de 700 000 signatures citoyennes (soit 1,5 % du corps électoral) comme seuil de
déclenchement, conformément aux revendications des Gilets Jaunes et de la
majorité des Français favorables au Référendum
d’Initiative Citoyenne
(RIC).

S’il venait à être élu député, Laurent COCHETON s’engage
également à proposer de remettre dans le débat parlementaire et démocratique la
question de l’obligation pour tous
les élus et membres de l’exécutif de détenir un casier judiciaire B3 vierge. Il
soutiendra également la reconnaissance
révocatoire du vote blanc
à toutes les élections.

Il promet par ailleurs de mettre sur le devant de la
scène médiatique la question de notre
appartenance délétère à l’Union Européenne et à la zone euro
au regard de
la dégradation depuis au moins 20 ans de nos services publics et du niveau
d’éducation, de l’augmentation du chômage et de la précarité, de notre endettement
croissant  et de la désindustrialisation
massive de notre pays. Un de ses chevaux de bataille consistera également à remettre en cause notre réintégration à
l’OTAN
depuis 2007, une alliance qui entraîne la France dans des guerres
illégales et qui lui valent de susciter une hostilité étrangère croissante en
raison d’un alignement quasi-systématique derrière les intérêts américains.

Ces thèmes majeurs complètement absents du débat dans les
grands médias de masse (télévision, radio, journaux) sont au cœur même de
l’existence et du projet porté depuis 13 ans par l’Union Populaire Républicaine
et son Président-fondateur François ASSELINEAU.

Laurent COCHETON proposera en outre aux députés le
lancement d’une procédure de destitution
du Président de la République Emmanuel MACRON
pour violations répétées de
la Constitution de la 5ème République (article 68).

Il s’engage enfin sur l’honneur à ne pas effectuer plus d’un
mandat électif de député s’il succédait à Nadia HAI.

Pour toutes questions relatives à notre programme et pour
découvrir la charte de notre mouvement, n’hésitez pas à consulter le site
Internet upr.fr

Contact presse :

Laurent COCHETON

Tél. : 06 26 56 28 16

laurent.cocheton@laposte.net